Traducción Esp.

Les ateliers de sérigraphies aux odeurs de solvants, les concerts dans les bars, les corps torsionnés en platre de mes amis au milieu de mon appart, les festivals de micro-édition, les roulottes a geneve, les tatouages au fond des caves ou ici dans le jardin, la mer de chiens dans la cuisine, la machine a s´envoyer du courant électrique, les coupes de cheveux et de sourcils, les fanzines a trois en deux jours, la fascination pour la musique allemande des annees 80, les concerts dans le salon, les discutions sans fin sur le “prix libre”, l’autonomie, le genre…, les nuits seule dans mon camion, les mains dans la terre ou dans le maquillage, les fanzines a quinze en dix jours, les tirages de tarots, l´odeur de mon sang quand je peinds les portraits des femmes de ma famille, les heures de méditations dans les centres Vipassana, les sangliers la nuit pour rejoindre la caravane, les constellations familliales, les pensées sur l´anarchie et les possibilites d´un ordre sans pouvoir, mon corps fatigué de taper fort et longtemps sur la batterie, me rendre compte que le déguisement au-dela du jeux me permet d´intégrer des facettes de moi-meme, les grigris entre copines, l´amour soudain et surréaliste pour tout ce qui parle espagnol, la robe de mariée de Marion, les concerts dans la chapelle désacralisée du village, les kilometres de paysage de Buenos aires a Bogota, la couleur de mes yeux apres deux jours passés a dessiner sans sortir ni parler, la forme de la lune de l´autre coté de l´ocean…


Artiste pluridisciplinaire                       je cultive                       au fil du temps                       les expériences                        seule ou en groupe


Si je n´avais pas eu peur des maths je serais devenu chirurgien
Parce que j´aime porter des gants blancs qui sentent l´antisceptique
Aller voir dedans la ou ca fait mal, la ou ca fait du bruit
Sortir ce qui pese et le regarder a la lumiere
Pour comprendre comment ca marche ou ce que ca raconte.
Mais voila, au final, artiste, ca semblait plus réaliste.
Et, de fanzines en concerts, de lieux collectifs en retraites, de discutions en experimentations absurdes ou orientées,
je me trouve face a certains constats:
#C´est en laissant surgir, sans la contrainte de mon propre jugement, ce que j´ai de plus intime que je touche l´universalité de ma condition.
#Chaque chose que je fais, chaque projet que j´entreprends est une escuse pour La Rencontre, avec moi-meme, avec l´autre, avec le différent…
#Rencontrer, c´est etre disposée a acceuillir l´inattendu.
#Tout processus de création conscient me donne le pouvoir de me lire, de me comprendre, de me transformer.

#La création n´a de sens que si elle est directement reliée a la vie et qu´elle va dans son sens, qu´elle l´encourage.


Ce que je présente ici est mon processus de création, d´évolution et de compréhension, de moi-meme avant tout et du monde ensuite.

Les deux premieres parties correspondent a deux grandes phases de ma vie et ont a voir avec une recherche intime souvent solitaire.
Primitivisme Contemporain, la période la plus récente traite du rituel et du sacré dans une tentative de réappropriation de mon corps, de ma vie, de mon histoire, ou autrement dit du pouvoir que j ai sur ma propre transformation.Le bal des chiens, période anterieure plus obscure, représente mon combat avec mes peurs, mes morts, l´absurdité de ma vie et celle du monde.
Ces deux periodes ont donne lieu a des actions, objets, dessins, collages, photos….

La troisieme partie quant a elle est le fruit de collaborations, elle regroupe tout ce qui a trait a l´Édition: les affiches, fanzines, livres, objets… auxquels j´ai participé ou dont j´ai été a l´initiative.

Contact: silbarsoplarescupir@gmail.com

Autre page web: juliejardel tatouages & illustrations
Facebook: juliejardel et le chat fantôme